Enrichir vos bases de données avec les codes à barres

FrG/ novembre 8, 2020/ Informatique, Picking/ 0 commentaires

EAN13 puzzle

Convaincu par la lecture de l’article Code à barres : une merveille cauchemardesque, vous constatez que des centaines (milliers) d’articles ont été jusqu’alors créés sans enregistrer leur code.

Désormais, vous avez appris de vos erreurs, et saisirez systématiquement cette information à la création de tout nouvel article.

Pour le reste, nous vous proposons 3 méthodes :

Brutale mais rapide

C’est la seule qui vienne naturellement à l’esprit : vous vous munissez de matériel portable et allez lire chacun des articles présents dans votre entrepôt, dans toutes leurs variantes (par exemple pointure et coloris).

C’est un travail titanesque et intellectuellement quelque peu aride. Les personnes qui la réalisent ne sont pas disponibles pour autre chose. Partagez-vous la tâche et bon courage !

Subtile mais plus lente

Sans codes à barres pour valider automatiquement la préparation d’une commande, vous devez avoir une vérification manuelle des commandes préparées (sinon, gare aux réclamations de Clients et aux erreurs de stock !).

Dans ce cas, à un moment donné, vous avez devant tous les articles de la commande et cette dernière est affichée à l’écran. Utilisez simplement une douchette pour enregistrer dans la fiche article les codes manquants. C’est rapide et indolore.

Ainsi, au gré des articles commandés par vos Clients, vous allez naturellement et sans effort enrichir votre base de données avec des micro-saisies de ces précieux codes jusqu’à n’avoir plus à traiter manuellement que ceux qui sont mal édités ou omis par un fournisseur peu sérieux (ou de son STAGIAIRE).

Petit plus : vous connaîtrez les articles qui ne “tournent” pas car ils n’ont pas de code à barres.

ATTENTION : utilisez une personne de confiance pour saisir les codes à barres manquants. Ces données sont la pierre angulaire du système. Si vous confiez cette tâche à une I.S.A (c’est la mère du STAGIAIRE), perdez tout espoir 🙁

Subtile puis Brutale

Vous pouvez mélanger les 2 méthodes précédentes : faites une opération d’enrichissement Subtile pour les articles qui se vendent le plus et complétez par une phase Brutale pour enregistrer les récalcitrants.

Le conseil de smartBlob

Ne bloquez jamais la vente d’un article dont le code à barres ne serait pas connu de votre système informatique !

Le préparateur déclarera la commande en anomalie : elle passera alors en contrôle manuel et vous utiliserez la méthode Subtile.

Alors ?

La méthode Subtile puis Brutale a été utilisée avec succès sur des milliers de références d’un entrepôt, fiabilisant ainsi la préparation des commandes pour un coût réduit. Et ceci sans entraver l’exploitation quotidienne.

Et vous, quelles sont vos méthodes ?

Partager cet article

Laisser un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*
*