Etes-vous à votre niveau d’incompétence ? (principe de Peter)

FrG/ avril 8, 2021/ Nain porte koi/ 0 commentaires

Nous vous invitons à lire l’article complet de Wikipedia qui présente le principe de Peter, il y a beaucoup à apprendre.

Pour les fainéants, en voici la présentation issue de Wikipedia :

  • un employé compétent à un poste donné est promu à un niveau hiérarchique supérieur
  • un employé incompétent à un poste donné n’est pas promu à un niveau supérieur, ni rétrogradé à son ancien poste

Par conséquent :

  • à long terme, tous les postes finissent par être occupés par des employés incompétents pour leur fonction
  • la majorité du travail est effectuée par des salariés n’ayant pas encore atteint leur « seuil d’incompétence »

Il ne s’agit bien ici non pas d’un manque de formation mais de personnes qui ont atteint le maximum de leurs possibilités.

1. Etes-vous dans ce cas ?

  • si vous lisez ce billet, vous y échappez a priori
  • si vous vous posez la question, vous pouvez encore être sauvé
  • si vous vous demandez « De quoi qu’i cause ? », euh, comment dire…

2. Que devez-vous faire pour éviter d’être victime du principe de Peter ?

  • restez à votre niveau de compétence : refusez toute promotion
  • cultivez votre incompétence à vous élever à votre niveau d’incompétence : soyez moyen ou même médiocre
  • stigmatisez l’incompétence de votre supérieur hiérarchique. De toute façon, il ne comprendra pas et cela peut vous aider à atteindre plus vite votre propre niveau d’incompétence

3. Courage, vous pouvez atteindre votre niveau d’incompétence !

Si vous avez l’opportunité d’accéder à votre propre niveau d’incompétence, vous aurez alors quelqu’un qui :

  • s’assurera que vous gérez des tâches simples ne mettant pas en péril la vie de l’entreprise
  • vous surveillera afin que vous ne dépassiez votre propre niveau d’incompétence
  • fera votre travail et celui de votre n+1, n+2, n+3… et peut-être aussi celui de votre n-1,n-2,n-3…

En plus, vous serez mieux payé et aurez moins de soucis (c’est mon n-1 qui n’est pas très, hum, comment dire… très compétent).

4. Collaborateurs incompétents ?

  • cantonnez-les dans des tâches où ils peuvent faire le moins de dégâts possible
  • surveillez-les afin de vous assurer qu’un salarié (incompétent) ne leur octroie pas un niveau d’incompétence plus élevé que celui auquel ils peuvent légitimement prétendre
  • faites votre boulot et celui de votre n-1, n-2, n-3…
  • dans les cas extrêmes (mise en cause de la survie de l’entreprise), envisagez de vous en séparer (si le supérieur l’autorise, voir paragraphe suivant)

5. Supérieurs incompétents ?

  • cantonnez-les dans des tâches où ils peuvent faire le moins de dégâts possible
  • surveillez-les afin de vous assurer qu’un salarié (incompétent) ne leur octroie pas un niveau d’incompétence plus élevé que celui auquel ils peuvent légitimement prétendre
  • faites votre boulot et celui de votre n+1, n+2, n+3…
  • dans les cas extrêmes (mise en cause de la survie de l’entreprise), lisez le paragraphe suivant

6. Et si vous êtes coincé entre des n+X et des n-X incompétents ?

Le sandwich diabolique. Vous aller passer plus de temps à réaliser les tâches des autres qu’à répondre aux demandes des Clients et assurer la viabilité de la société.

Fuyez et créez votre propre entreprise 🙂

7. Vous en voulez plus ?

Nous pourrons prochainement étudier l’incompétence (et / ou l’incurie) des fournisseurs alliées à l’appât du gain (avec de nombreuses histoires vécues).

Partager cet article

Laisser un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*